Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Union européenne et Citoyens

Et maintenant ?

le 30 Mai 2005 à 00:00
Imprimer
Envoyer par e-mail

Dans le non français du 29 mai difficile de démêler le message domestique du message européen. Et pourtant, il faut s'y essayer pour que cet événement majeur crée autre chose que l'interrogation, le trouble, la déception ou le dépit chez les partenaires européens de la France.


Quel est donc le sens, pour la construction européenne du » non français » ?. Je dirais : « pas assez populaire » ; « pas assez protectrice ». Le premier signal peut être compris par les autres opinions européennes d'autant plus facilement qu'elles le partagent pour beaucoup. Et les conséquences à en tirer autour de la table du Conseil Européen, au Parlement européen ou à la Commission sont nombreuses dans les priorités de l'action de l'union comme dans les attitudes des responsables politiques. Des résultats tangibles. De l'écoute, de l'empathie. Moins de distance.


Le second signal est plus problématique, car il concerne le profil du « bon » modèle économique et social dans la globalisation. Les français voudraient un modèle européen à l'image du leur. Mais ce modèle français n'a guère d'attraits pour les autres. Le temps du compromis sur ce sujet fondamental sera long. Mais, pour le construire, il faut ouvrir le débat, lucidement, avec détermination. On ne fait pas l'Europe dans un seul pays.

Notre Europe prendra sa part de travail pour élaborer ces réponses. En attendant, les autres démocraties européennes doivent aussi s'exprimer. Tous les Etats membres ont droit au débat. Et souhaitons que le seuil des 4/5 des ratifications soit atteint. Alors, conformément au texte de la déclaration 30 annexée au Traité, le Conseil Européen a pris rendez-vous en novembre 2006 pour décider d'enterrer, ou de prolonger, les ambitions du projet de Traité constitutionnel.

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.