Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Auteur
 Notre Europe

Notre Europe

Notre Europe est un laboratoire de pensée indépendant dédié à l'unité européenne. Sous ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Union européenne et Citoyens

Démocratie délibérative transnationale

le 08 Mars 2011 à 10:14
Synthèse par Notre Europe
Imprimer
Envoyer par e-mail

Rapport complet de Tomorrow's Europe: présentation de l'initiative et résultats du sondage

Stephen Boucher: "Possible to get citizens interested in EU"

Entretien avec Stephen Boucher et Henri Monceau sur touteleurope.fr


Stephen Boucher, dans Démocratiser la démocratie européenne : quelles voies pour une délibération inclusive et transnationale de qualité?, met la question de la délibération transnationale en perspective, au regard du débat relatif au Traité constitutionnel en France en 2004-05.


Couverture médiatique de l’évènement


BBC Newsnight, 21/10/2007 (en anglais)


Euronews, 14/10/2007 (en anglais)


ETB Espagne, 14/10/2007 (en espagnol)





La construction européenne pèche par un manque relatif d'implication des citoyens dans un espace politique commun à construire. Celui-ci se construira aussi en faisant délibérer les citoyens d'enjeux communautaires à travers les frontières. Les outils de délibération transnationale sont toutefois limités. Depuis les 'non' français et hollandais au projet de Traité constitutionnel, « délibération », « démocratie participative » et autres efforts du type « plan D » sont certes identifiés par les institutions communautaires comme prioritaires. Mais ils ne sont pas accompagnés d'une analyse approfondie des méthodologies susceptibles de faire émerger une opinion citoyenne autonome.

Aucune action d'envergure ne semble de nature à modifier la donne à ce stade. Le risque existe même que des opérations à venir de « démocratie participative » - avec tout le flou que comporte la notion - renforcent le sentiment de distance des participants et observateurs, parce que ne s'appuyant pas sur une méthodologie rigoureuse. On l'a vu avec des « conférences de citoyens » ou d'autres initiatives à l'origine louables dans certains Etats membres. Annoncées avec fanfare pour leur côté valorisant, leur pratique a vite été gadgétisée. Elles sont désormais perçues comme un outil de communication de plus. Le concept de « démocratie participative » lui-même est flou, les écueils sont multiples, propices à la démagogie. On entend ici et là des anti-européens de gauche comme de droite se saisir des thèmes de la « démocratie participative » et de la « démocratie directe » dans une nouvelle forme populiste de contestation de la légitimité des institutions européennes.

Tomorrow's Europe, premier Sondage Délibératif pan-UE


Que penseraient les citoyens de l'Europe, si on leur donnait à tous la possibilité de se rencontrer ? Comment leur vision de l'avenir de l'Europe changerait-elle, après avoir délibéré ensemble et partagé leurs différents visions ?

Ce sont les questions auxquelles Tomorrow's Europe, le premier Sondage Délibératif ® européen s'est efforcé de répondre, en partenariat avec un nombre important d'organisations de la société civile.


L'évènement a eu lieu du 12 au 14 octobre de 2007 dans les locaux du Parlement européen à Bruxelles. L'opération a rassemblé un échantillon représentatif de 362 citoyens en provenance des 27 Etats membres de l'Union. Ces participants ont été consultés avant et après avoir reçu une information conçue de manière pédagogique et équilibrée. Ils ont ainsi eu l'opportunité de réfléchir et débattre pendant un week-end entier à Bruxelles, de confronter leurs opinions avec celles de ressortissants d'autres Etats membres, de poser leurs questions à des experts et à des hommes politiques de premier plan, parmi lesquels Tommaso Padoa-Schioppa, ministre italien de l'économie et des finances, Serguei Stanishev, premier ministre bulgare, Lord David Trimble, prix nobel de la paix et ancien premier ministre d'Irlande du Nord, et Jens-Peter Bonde, eurodéputé danois.

Les résultats du sondage délibératif montrent que les opinions des participants ont fortement évolué sur la plupart des enjeux sur lesquels ils étaient amenés à réfléchir, confirmant ainsi la thèse selon laquelle le Sondage Délibératif permet réellement d'apporter un changement significatif d'opinion chez l'échantillon sélectionné.


L'évènement a généré une couverture significative dans le paysage médiatique des 27 Etats membres. De grands quotidiens nationaux ont relaté l'évènement, parmi lesquels Le Monde, The Guardian, Financial Times, El Pais, Publico, La Libre Belgique, Die tageszeitung, Der Spiegel. L'évènement a également donné lieu à des reportages à la télévision, notamment sur LCI et BBC.

Cette initiative fait suite à une expérience précédente menée par Notre Europe, à une échelle plus réduite, en France, le 21 mai 2005. Notre Europe a alors organisé des focus groups de citoyens indécis le 21 mai 2005, à quelques jours du référendum sur le Traité Constitutionnel en France. Une analyse complète des enseignements de cet effort est fournie par Henri Monceau, elle dégage des voies de recherche méthodologiques inédites.



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.