Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Auteurs
Tommaso Padoa-Schioppa

Tommaso Padoa-Schioppa

Tommaso Padoa-Schioppa est né en 1940 à Belluno et décédé le 18 décembre 2010 à Rome. Il ...
Jacques Delors

Jacques Delors

Né à Paris en 1925, Jacques Delors après une carrière au Commissariat Général du Plan, ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Publications

2011 : entre craintes et espérances

le 15 Décembre 2010 à 10:13
Tribune par Tommaso Padoa-Schioppa et Jacques Delors
Imprimer
Envoyer par e-mail

A l’heure où les mécontentements face à la monnaie unique se font de plus en plus entendre et à la veille du Conseil européen de décembre 2010, Notre Europe est plus que jamais concernée par la situation économique de l’Union. Le think tank, par le biais de ses présidents, entend rappeler l’importance primordiale de la monnaie unique, véritable source de protection pour l’UE.


Tommaso Padoa-Schioppa, Président de Notre Europe et ancien Ministre des finances italien, s’exprime à la veille du Conseil européen dans un entretien exclusif, en rappelant que si la crise de 2010 a touché de plein fouet la zone euro, elle a cependant réussi à réagir. Il encourage le Conseil Européen à compléter les mesures de stabilisation par des mesures favorisant la croissance, car « sans croissance européenne à l’avenir, la stabilité n’est pas possible ».


Si l’Europe a su éviter le pire durant l’année 2010, les nouveaux défis que lui réserve l’avenir ne pourront être relevés qu’à 27. De nouvelles mesures devraient permettre à l’Union de remonter la pente et se prémunir à l’avenir contre d’autres crises : Tout d’abord, la mise en place du « semestre européen » à partir de 2011, qui permettra aux ministres des finances des 27 de coordonner leurs politiques économiques et surveiller l’évolution des éventuels déséquilibres budgétaires. Ensuite, le Fond européen de stabilisation qui sera pérennisé après 2013.


Jacques Delors, président fondateur de Notre Europe, s’exprimait dans un long entretien accordé au journal Le Monde le 8 décembre dernier, en insistant sur le bilan positif de l’euro. En effet, « l’euro a permis à l’Europe de connaitre dix ans de croissance acceptable de 2,1% mais aussi 15% de créations d’emplois et un taux d’investissement de 22%, le plus élevé depuis 1990 ». Pour Jacques Delors, il faut croire en l’avenir de l’euro tout en restant pragmatique : « pour que la zone euro fonctionne, il faut que l’esprit de coopération soit à la hauteur de l’esprit de compétition ». Car finalement, comme le souligne depuis toujours Jacques Delors, notre Europe doit être fondée sur une équation simple : une compétition qui stimule, une coopération qui renforce et une solidarité qui unit.


Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.