Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Paris, 3 juillet 2017 - Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
3/07/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Nadège Chambon

Nadège Chambon

D'origine ardéchoise, Nadège Chambon est diplômée des Instituts d'Etudes Politiques de Lyon et ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Les ministres de l'Economie décideront de l'avenir de la PAC

le 25 Septembre 2010 à 10:32
Entretien par Nadège Chambon
Imprimer
Envoyer par e-mail

Interviewée par Loup Besmond de Senneville pour Euractiv.fr, Nadège Chambon, chargée d'études au think tank Notre Europe, estime que les acteurs agricoles doivent sortir d'un débat cloisonné pour se faire entendre par le conseil Ecofin ou les chefs d'Etat et de gouvernement. 

Dans une étude publiée par le think tank Notre Europe, vous écrivez que le débat sur la politique agricole commune (PAC) est mal engagé. Pourquoi ? 

Tout d'abord, ceux qui portent les propositions pour une nouvelle PAC ne sont pas entendus par les acteurs qui décideront principalement de l'avenir de l’agriculture au plan européen, c'est-à-dire les ministres de l'Economie et des finances qui décideront du futur budget.

Ensuite, ceux qui s'opposent à la PAC mettent très souvent en avant son coût. Ce serait une politique très onéreuse, et qui rendrait le budget de l'UE complètement obsolète par rapport aux défis de l'économie européenne. Mais en regardant un peu les chiffres, on s’aperçoit que, c’est précisément parce qu'elle est l'une des seules politiques budgétairement intégrées, quelle a cette part dans le budget de l’UE. C’est loin d’être une politique publique coûteuse. En faisant le calcul des dépenses nationales et communautaires cumulées, on s’aperçoit que c’est la 11ème dépense publique des Européens. L’argent public des Européens est dépensé seulement à hauteur de 1,1% du PIB pour l’agriculture...

Lire la suite sur le site d'Euractiv.fr 



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.