Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
4/09/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Henrik Enderlein

Henrik Enderlein

Henrik Enderlein est Directeur du Jacques Delors Institut – Berlin et professeur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Henrik Enderlein dans Le Monde au sujet de la Grèce

le 24 Février 2015 à 11:37
Mention par Henrik Enderlein
Imprimer
Envoyer par e-mail

Henrik Enderlein, directeur de notre bureau de Berlin, est cité dans Le Monde au sujet de la Grèce le 21 février 2015 "L’Allemagne toujours intransigeante face à la Grèce".


Extraits:

« Le gouvernement grec joue très mal son jeu »

D’ailleurs, l’Allemagne est soutenue par les gouvernements conservateurs en Espagne et au Portugal ainsi que par la Finlande et les Etats baltes. Jeudi, la ministre estonienne des finances, Maris Lauri, a brisé un tabou en déclarant, qu’une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro aurait « un faible impact sur la monnaie européenne ».


A-t-elle dit tout haut ce que l’Allemagne pense tout bas ? Chacun dément à Berlin cette hypothèse. Mais il y a des sceptiques. Et pas seulement à Athènes. Pour l’économiste Henrik Enderlein directeur de l’Institut Jacques Delors de Berlin « ce n’est pas dans l’intérêt du gouvernement allemand d’affaiblir la zone euro en poussant la Grèce à la sortie. Une sortie de la Grèce changerait la nature de l’union monétaire en profondeur. Ce qui pose problème c’est que le gouvernement grec joue très mal son jeu. Il ne parvient pas à créer de la confiance et s’est déjà isolé. Cela dit, rejeter l’ouverture grecque risque de fermer des portes et court le risque d’accélérer la fuite de capitaux qui pourraient se terminer par un “grexident”, un grexit par accident. »

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.