Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Jacques Delors Institut – Berlin : un nouveau think tank sur l'UE en Allemagne
16/01/2014 par sbaz
Revues de presse
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2014
9/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il est administrateur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini cité dans 24 heures à propos des relations franco-allemandes

le 24 Septembre 2014 à 16:42
Mention par Yves Bertoncini

Yves Bertoncini, notre directeur, est cité dans le journal suisse 24 heures à propos des relations franco-allemandes au sein de l'UE, le 24 septembre 2014.


Extraits:


«Il ne faut pas confondre les deux grilles de lecture des relations franco-allemandes», souligne Yves Bertoncini, directeur de l’Institut Jacques Delors. «Il y ad’abord la conjoncture, qui estresponsable du ras-le-bol de l’opinionpublique allemande quant àcette incapacité française de tenirses promesses en matières de réformes.Mais il y a aussi la relation historique entre l’Allemagne et la France, qui va au-delà de la conjoncture et qui se trouve au coeur du processus de la construction européenne.»


En effet, la réconciliation du couple franco-allemand a joué un rôle majeur dans la naissance de l’idée européenne tandis que de nombreux accords de l’Union ont fait l’objet d’une entente préalable entre Paris et Berlin.«


Du point de vue des dynamiques intra-européennes, les différences historiques en termes d’orientations économiques, budgétaires et sociales entre la France et l’Allemagne ont contribué à instaurer un débat continu au sein de l’Union. «Tant que les relations franco-allemandes restent équilibrées,ces différences fondamentales permettent de maintenir une certaine diversité politico-économique en Europe», suggère Yves Bertoncini.La perte d’influence du couple franco-allemand pourrait cependant avoir des aspects positifs en provoquant une redistribution du pouvoir entre les différents membres de l’Union. Mais à l’heure où les partis populistes et anti-européens ont le vent en poupe, créer un vide politique à la tête de l’Union européenne représente un risque que Berlin et Paris semblent vouloir éviter à tout prix.

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.