Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Revues de presse
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2014
9/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il est administrateur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini dans Jeune Afrique à propos de la montée des partis eurosceptiques au PE

le 03 Juin 2014 à 11:23
Mention par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Notre directeur, Yves Bertoncini, est cité dans le magazine Jeune Afrique, mardi 3 juin 2014, à propos de la montée des partis eurosceptiques au Parlement européen, dans un article intitulé : "Union européenne : et si le rêve tournait court..."


Extraits :


Faut-il alors craindre un changement de cap concernant l'euro ? "Les partis de gouvernement sont droits dans leurs bottes au sujet de la monnaie unique, explique Yves Bertoncini, directeur général de l'association Notre Europe-Institut Jacques-Delors. D'ailleurs, même si les opinions publiques n'aiment guère l'euro, elles ne veulent surtout pas l'abandonner." En France, par exemple, deux tiers des personnes interrogées par les instituts de sondage sont désireuses de le conserver.


Reste que les tensions nationalistes se feront sentir dans les choix de la future Commission. Ira-t-on vers davantage d'Europe, comme le souhaitent Allemands et Français, voire vers un "saut" fédéral ? ou vers un accroissement de la souveraineté des États membres, à l'instigation des Britanniques ? "Difficile à dire, estime Bertoncini. D'un côté, on peut s'attendre à un recul de l'interventionnisme bruxellois, qui est critiqué de toutes parts. François Hollande le souhaite, mais Nicolas Sarkozy aussi. De l'autre, les demandes se multiplient pour que l'Union en fasse davantage pour la croissance. Quant au saut fédéral, il a été réalisé avec le sauvetage de la Grèce et devrait être confirmé avec la mise en place de l'union bancaire."




Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.