Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Jacques Delors Institut – Berlin : un nouveau think tank sur l'UE en Allemagne
16/01/2014 par sbaz
Revues de presse
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2014
9/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il est administrateur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini dans La Presse pour commenter la montée du Front National aux élections européennes

le 28 Mai 2014 à 10:23
Mention par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Notre directeur, Yves Bertoncini, est cité dans le journal canadien La Presse, mardi 27 mai 2014, à propos de la montée du Front National aux élections européennes, dans un article intitulé : "La victoire du FN secoue les partis traditionnels en France"


Extraits :

«Dangereux pour la démocratie»

« Selon des sondages, pour 66 % des Français, le FN reste un parti dangereux pour la démocratie. Avec une telle image, c'est très dur de se faire élire dans un système à deux tours qui demande d'obtenir 50 % +1 des votes. La preuve, il n'a pu élire que 2 députés français sur 577 aux dernières élections législatives (en 2012) », dit Nicolas Lebourg, chercheur spécialiste de l'extrême droite française qui est rattaché à l'Université de Perpignan et à la Fondation Jean Jaurès, un institut de gauche. Au Parlement européen, le Front national aura 24 des 74 eurodéputés de la France, grâce au scrutin proportionnel, mais ne ferait partie que du troisième groupe parlementaire dans le meilleur des scénarios.


« Pour gagner au deuxième tour, il faut des alliés et le Front national n'en a pas », résume Yves Bertoncini, directeur de Notre Europe-Institut Jacques Delors, rappelant l'épisode de 2002 où la gauche française avait voté massivement pour Jacques Chirac (82 % des voix) contre Jean-Marie Le Pen (18 % des voix) au deuxième tour des élections présidentielles après la défaite de leur candidat Lionel Jospin au premier tour.

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.