Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Revues de presse
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2014
9/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il est administrateur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini cité sur Ouest France à propos des lois nationales d'origine communautaire

le 19 Mai 2014 à 15:59
Article par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Notre directeur, Yves Bertoncini, est cité sur Ouest France, dimanche 18 mai 2014, à propos des lois nationales d'origine communautaire dans un article intitulé : "L'Europe produit-elle trop de normes ?".


Extraits :

Surenchère


La Fondation Notre Europe publie demain une étude sur ce sujet. Yves Bertoncini, son directeur, estime que les politiques pratiquent la surenchère. « Aussi bien de la part des eurosceptiques que des europhiles ».

Plusieurs études, menées en France, en Allemagne et dans plusieurs pays, brisent le mythe. « On est plus proche de 20 % que de 80 %, explique-t-il. Les secteurs européanisés, c'est, en gros, l'agriculture, l'environnement, les banques et la finance. Les agriculteurs savent très bien que cela se joue à Bruxelles ».

Selon cette étude menée sur vingt ans, de 1987 à 2006, près de la moitié des normes ont concerné l'agriculture. « Et puis de l'autre côté, on a des secteurs très importants presque à zéro : éducation, protection sociale, logement, culture. Et cela aussi, on devrait le constater intuitivement, puisqu'on ne peut pas dire à la fois qu'il y a un manque d'harmonisation sociale et fiscale en Europe, ce qui est vrai, et dire que l'Europe s'occupe de toutes les normes. »L'autre erreur d'optique tient à la nature des décisions elles-mêmes. En France, on distingue les lois et les règlements. En Europe, non. « La grande majorité des décisions sont en réalité des décrets, et non des lois ». De 2000 à 2010, en France, 224 étaient des lois et 1356 des décrets. « Les gens ont l'impression qu'il y a des grands défis et que l'Europe, au lieu de s'en occuper, s'occupe de la taille des cages à poule. »

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.