Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Nomination de M. Sébastien Maillard à la direction de l’Institut Jacques Delors
4/09/2017 par nconti
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Revues de presse
Yves Bertoncini dans les médias en 2016
9/05/2017 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2016
2/05/2017 par nconti
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini a été Directeur de l'Institut Jacques Delors (2011-2017). Il assiste le ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini dans La Croix pour réagir à l'idée de mettre en place des institutions de la zone euro

le 30 Mars 2014 à 09:37
Article par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Yves Bertoncini, notre directeur, réagit dans La Croix, dimanche 30 mars 2014, à l'idée avancée par le ministre des finances allemand Wolfgang Schaüble de mettre en place des institutions de la zone euro.


Extraits:


Yves Bertoncini reconnaît que « la prise en main rapide des affaires par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy a sans doute été nécessaire pour sauver la zone euro de l’explosion. Et la perte de souveraineté des pays en crise ne date pas de l’arrivée du groupe de fonctionnaires de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international : du fait de leurs déficits et leur endettement, ils étaient en faillite virtuelle, incapables de se financer. L’entrée en action de la Commission européenne, de la BCE et du FMI n’a d’ailleurs été possible qu’après un accord avec les autorités des pays concernés. »

UNE ZONE EURO DOTÉE D’UN PRÉSIDENT

De ce fait, Wolfgang Schäuble juge « envisageable » la création d’un parlement uniquement pour la zone euro, et celle d’un poste de « chef de l’Eurogroupe », pour l’heure présidé par un des ministres des finances de la région, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem.

« La zone euro ne peut continuer à fonctionner comme cela, admet le directeur de Notre Europe. Du côté du demos, il faut remédier à ce « déficit démocratique » et désigner une personne incarnant la zone euro. Lui donner un visage à travers un président permanent. Pour l’instant, ce rôle est détenu par Jeroen Dijsselbloem, le ministre des finances des Pays-Bas, qui rappelle sans cesse qu’il tient sa légitimité de ses électeurs nationaux et qu’il doit mettre fin aux consultations avec les parlementaires pour aller prendre son train afin de rentrer chez lui… Cette évolution va tout à fait dans le sens de ce que demande la France. »

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.