Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Communiqués de presse
Enrico Letta nommé Président de l’Institut Jacques Delors
5/07/2016 par nconti
De la Communauté européenne de l'énergie à l'Union de l'énergie
26/01/2015 par sbaz
Un nouveau rapport européen appelle à protéger la diversité cinématographique
20/11/2014 par sbaz
Le Prix de l’Initiative européenne 2014 décerné à Y.Bertoncini & T.Chopin
27/06/2014 par lmarnas
Des visages sur des clivages : les élections européennes de mai 2014
25/04/2014 par lmarnas
Revues de presse
Jacques Delors dans les médias en 2015
13/05/2016 par nconti
Yves Bertoncini dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2015
31/03/2016 par nconti
La déclaration du comité européen d'orientation de l'Institut Jacques Delors 2014 dans les médias
19/02/2015 par sbaz
L'Institut Jacques Delors dans les médias en 2014
9/02/2015 par sbaz
Auteur
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini est Directeur de l'Institut Jacques Delors depuis avril 2011. Il est administrateur ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Médias

Yves Bertoncini dans MétroNews au sujet du vote suisse sur la libre circulation

le 11 Février 2014 à 11:25
Mention par Yves Bertoncini
Imprimer
Envoyer par e-mail

Yves Bertoncini, notre directeur, est interrogé dans un article de MétroNews au sujet du vote suisse: "Immigration : la Suisse rallume la mèche en Europe", le 11 février 2014.


Extraits:


Sauf que la France n'est pas la Suisse. "En tant que membre de l'Union européenne, la France ne peut pas restreindre la libre circulation des personnes, nous explique le directeur du think tank Notre Europe, fondé par Jacques Delors, Yves Bertoncini. Cet accord fait partie du package : si on le refuse, on sort de l'Union". Pas touche, donc, à cette valeur sacrée de l'Europe.

L'étranger, le "chiffon rouge des eurosceptiques"

Comment, dans ce cas, répondre au mécontentement croissant en UE, dont l'immigration semble être devenue un point de fixation ? C'est le fameux mythe du travailleur détaché, "cet ouvrier low cost venu d'un autre pays d'Europe et qui nous prend notre travail", comme le résume Yves Bertoncini. Ces salariés touchent le salaire minimum du pays d'accueil, tandis que les cotisations sociales sont prises en charge par le pays d'origine. Problème : les abus se sont multipliés. Travail dissimulé, emploi de sans papiers... Le travail détaché est devenu, au fil des mois, le symbole du dumping social en Europe.

"Le système est perfectible, nous assure la vice-présidente du groupe Socialiste & Démocrates au parlement européen", Sylvie Guillaume. Pour preuve :"la France et ses partenaires vont limiter les abus en instaurant des moyens de contrôle". Pour autant, "ce problème de l'immigration intra-communautaire est à relativiser", fait valoir le président de l'Institut Jacques Delors. "Les pays qui comptent le plus d'étrangers, comme la Suisse (22% de sa population), ou l'Allemagne, (9%) ont un taux de chômage beaucoup plus bas que la France, qui en compte 5,8%". "Peut-on dire alors qu'il s'agit d'un problème majeur pour ces pays ?", s'interroge cet européen convaincu, qui se désole de voir les dossiers "plus prioritaires" de l'Europe ("comme la dérégulation financière") cachés derrière "les chiffons rouges des eurosceptiques".

Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.