Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
Auteurs
Alain Dauvergne

Alain Dauvergne

Diplômé du Centre de Formation des Journalistes de Paris, Alain Dauvergne a débuté comme ...
Gaëtane Ricard-Nihoul

Gaëtane Ricard-Nihoul

Analyste politique à la Représentation de la Commission européenne en France, ancienne ...
Maria Pallares

Maria Pallares

Diplômée du Master Affaires Européennes de Sciences Po Paris, elle a travaillé pour la Fondation ...
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Union européenne et Citoyens

Traité Réformateur : des éléments pour mieux comprendre

le 12 Novembre 2007 à 19:09
Note par Alain Dauvergne, Gaëtane Ricard-Nihoul et Maria Pallares
Imprimer
Envoyer par e-mail

Le Traité de Lisbonne qui devrait être signé en décembre et ratifié d'ici janvier 2009 est une réelle avancée mais il a perdu en lisibilité par rapport au Traité constitutionnel. Les analyses, opinions et explications factuelles présentées dans ce dossier visent à donner des clés pour mieux comprendre les nouveautés que ce Traité comporte et le potentiel qu'il représente pour une nouvelle dynamique européenne.

Le Traité de Lisbonne : Relance d'un traité ou Traité de la relance ? - note de Gaëtane Ricard-Nihoul

L'accord sur le contenu d'un nouveau « Traité Réformateur » intervenu à l'occasion du Sommet informel de Lisbonne des 18 et 19 octobre est une bonne nouvelle pour l'avenir de l'Union européenne. Pourvu que ce Traité de Lisbonne soit ratifié dans les 27 pays de l'UE - et la partie n'est pas gagnée -, il pourrait marquer la fin d'une longue période d'incertitude sur l'avenir des institutions européennes dans une Europe élargie, qui perdure depuis près de 12 ans maintenant.

Le Traité Réformateur : les changements par rapport au Traité Constitutionnel - note de Maria Pallares

Le Traité Réformateur a été rédigé pendant presque trois mois par la Conférence Intergouvernementale (CIG) sur les bases du mandat établi au Conseil européen de juin 2007. Avant de rentrer en vigueur, le Traité devra être formellement signé le 13 décembre prochain et ratifié par les Etats membres avant le 1er janvier 2009.

Le Traité de Lisbonne un second souffle pour l'Union ? - note d'Alain Dauvergne

Le traité de Lisbonne sera signé par les Vingt-sept le 13 décembre prochain. Un précieux pas en avant. Il lui restera néanmoins à être ratifié par tous, ce qui n'est pas une simple formalité car - l'histoire de la construction européenne l'a maintes fois montré - la ratification des traités n'est jamais acquise d'avance. On l'a vu dés 1954 avec le traité de la CED, qui n'avait pourtant que six signataires. Alors à vingt-sept... Faute de pouvoir lire dans une boule de cristal le résultat de cette longue course d'obstacles qu'est un processus de ratification, on peut au moins porter un regard sur le texte soumis à cette ratification.
Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.