Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
Actualités et Archives de Jacques Delors
Actualités & Archives de
Jacques Delors
Accéder
Soutenez l'Institut Jacques Delors !
Cliquez ici
S'inscrire à la newsletter
S'inscrire à la newsletter
Consulter les newsletters
AGENDA
Chercher
Thèmes :
Choisir...
Choisir un thème
Types :
Choisir...
Choisir un type
Dates :
Choisir...
Valider
Union européenne et Citoyens

Le premier sondage délibératif pan-européen crée une sphère publique européenne

le 16 Octobre 2007 à 18:47
Imprimer
Envoyer par e-mail

362 citoyens européens ont participé ces 13 et 14 octobre 2007 au premier sondage délibératif sur l'UE, à l'initiative de Notre Europe. Ces citoyens ont discuté avec des experts et politiciens des défis et opportunités auxquels fait face l'Union européenne à moyen terme. Agés de 18 à 80 ans et originaires de 27 Etats membres, ils ont échangé leurs vues et arguments, et ont pu poser leurs questions aux experts et politiciens.


Le ministre italien des finances et président de Notre Europe Tommaso Padoa-Schioppa a déclaré à l'issue du débat : « Ce processus est extrêmement important pour rendre la démocratie européenne plus efficace ».


Répondant aux questions des participants, le Premier ministre bulgare Sergei Stanishev a déclaré : « La technique du sondage délibératif est très utile. En fait, mon gouvernement a l'intention de l'utiliser dans les domaines de l'éducation, des soins de santé et des dépenses publiques ».


Un avis repris en écho par le député européen danois Jens-Peter Bonde : « Je suis devenu un chaud participant du débat participative. Délibérer permet aux gens de changer d'avis. »


Un des coorganisateurs, Henri Monceau, estime pour sa part avoir démontré qu'il est possible de créer une sphère publique européenne, dans laquelle tous les citoyens participant au débat politique, en dépit de leurs différences culturelles et autres.


Le co-secrétaire général de Notre Europe, Stephen Boucher, ajoute : « Les citoyens européens ont montré qu'ils peuvent prendre part à la vie publique et à la prise de décision publique. Il suffit de leur en donner la possibilité dans des conditions adéquates. »


Le processus était représentatif, délibératif, et la classe politique était à l'écoute. Ce sont là les trois critères du succès du sondage délibératif, affirme le professeur James Fishkin de l'université de Stanford, conseiller scientifique de Tomorrow's Europe, et un des créateurs du sondage délibératif.


Les participants semblaient partager ces opinions positives : « Dans mon pays, mes amis et moi avons tous les mêmes opinions sur l'UE, explique Alza Zone, institutrice lettone ; mais ici J'ai été confrontée à des opinions vraiment différentes ». Elena Marka Urszuly, consultante en publicité en Roumanie, ajoute : « J'ai eu l'occasion de m'exprimer malgré le fait que je ne savais pas grand-chose sur l'UE. »


Enfin, Michael Buckley, agent immobilier irlandais, résume : « Cet exercice a dépassé mes espérances. Avant, je ne savais pas quelles questions poser sur l'UE. Maintenant je sais !"


Tomorrow's Europe est une initiative du groupe de réflexion Notre Europe, dans le cadre du Plan D de la Commission européenne.



Contact - Plan du site - Mentions légales - Jobs
Institut Jacques Delors - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email : info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.